Amicale des supporters - RCSRumilly

Amicale des supporters - RCSRumilly

Saison 2019-2020

LES ALLOBROGES

Je te salue ô terre hospitalière
Où le malheur trouva protection
D’un peuple libre arborant la bannière
Je viens fêter la constitution.
 
                                                       
Je t’ai quitté berceau de mon enfance
Pour m’abriter sous un climat plus doux.
Mais au foyer j’ai laissé l’espérance
En attendant je suis fier de vous !                                                            

Refrain

Allobroges vaillants,
Dans vos vertes campagnes
Accordez-moi toujours asile et sûreté
Car j’aime à respirer l’air pur
De vos montagnes
Je suis la liberté, la liberté !!

Quelques explications
"Les Allobroges" est l'hymne national de la Savoie qui fut, pour la première fois,
chanté à Chambéry en 1856.
La liberté qui s'exprime à travers cet hymne évoque le refuge en Savoie
des proscrits par le Coup d'Etat de Louis-Napoléon Bonaparte (1851).
La musique est la musique militaire sarde du chef Consterno (1855),
les paroles ont été rédigées par Joseph Dessaix.
A la différence de "La Marseillaise", cet hymne ne véhicule nulle haine.
On n'y retrouvera pas davantage d'ostracisme ou de populisme :
la Savoie, dans son hymne national, a su se soucier des nations voisines
tout en mettant en avant les grandes idées de liberté, fraternité, amour et égalité.


******************************************************************************

UN DIMANCHE À 15 H

1 - Dans le vestiaire étroit
Les deux grands bancs de bois
L'odeur d'huile camphrée
Le bruit sec des crampons
Sonnant sur le béton
Moi j'ai pas oublié
Tu te mets le maillot
T'es tout neuf t'es tout beau
Qui sait si tu as peur
Un regard quelques mots
Le Rugby ça tient chaud
Le dimanche à 15 heures

Refrain - Si tu n'as jamais joué
Comment peux-tu comprendre
Qu'on ait le cœur qui bat
Lorsque revient septembre...
 
                                                         
2 - A l'heure de vérité
Plus question de tricher
Quand on est face à face
Ces quatre lignes blanches
Et ce ballon étrange
Tout le reste s'efface
Et tu donnes et tu prends
Et tu cours dans le vent
Vers la terre promise
Et tu gagnes ou tu meurs
Et tu ris ou tu pleures
Mais le temps cicatrise

Refrain - Si tu n'as jamais joué ...

3 - Et le combat fini
Les frères ennemis
Se calment sous l'eau pure
Avoir la même foi
Avoir les mêmes joies
Ça guérit les blessures
Et ça gueule à tue-tête
Qu'on oublie la défaite
Ou qu'on chante victoire
Toi t'as jamais chanté
Montagne-Pyrénées
Ni de chansons à boire

Refrain - Si tu n'as jamais joué ...

4 - Vient le temps des regrets
Mais on garde à jamais
Ça te fera sourire
Les crampons les maillots
Les rêves les photos
Dans l'armoire aux souv'nirs
Les dimanches à 15 heures
Ils restent dans nos cœurs
Y'a pas honte à l'avouer
Et ne sois pas surpris
Si te parlant Rugby
J'ai la gorge nouée

Refrain - Si tu n'as jamais joué
Comment peux-tu comprendre
Qu'on ait le cœur qui bat
Lorsque revient septembre

Si tu n'as jamais joué
Comment peux-tu comprendre
Qu'on ait le cœur serré
Un dimanche en septembre

Si tu n'as jamais joué ...

******************************************************

51 JE T'AIME

Là-haut sur la montagne
Un perroquet chantait :
51 je t'aime
Boisson alcoolisée (bis)

51 je t'aime
J'en boirais des tonneaux (et des tonneaux !!)
À me rouler par terre
Sous les noix de coco !

Pédro est au Brésil,
Il danse la samba,
Il va de ville en ville,
Pour apprendre les pas ! (bis)

51 je t'aime
j'en boirais des tonneaux (et des tonneaux ! )
À me rouler par terre,
Sous les noix de coco !

Banda des Gais Rimontais.


***************************************************************

LA BOITEUSE

Quand la boiteuse s'en va au marché (bis)
Elle n'y va jamais sans son panier (bis)
Et elle s'en va le long de la rivière
Tortillant du cul, des fesses et du derrière

Refrain:
Ah ! Jamais on n'a vu,non jamais vu
Un aussi beau cul que celui de la boiteuse
Ah! l'on ne verra plus, ne verra plus
Une boiteuse avec un si beau cul
Sur l'air du tralalala (bis)
Sur l'air du tralalala lala

Quand la boiteuse s'en va au rugby (bis)
Elle n'y va jamais sans son demi
Et elle s'en va,le long de la rivière
Tortillant du cul, des fesses et du derrière

Refrain

Quand la boiteuse vient à Lézignan (bis)
Elle montre son oignon à tous les habitants (bis)
Et elle s'en va le long de la rivière
Tortillant du cul, des fesses et du derrière

Refrain

Quand la boiteuse va faire la feria (bis)
On voit son tapanari dans les bodegas (bis)
Et elle s'en va tout le long des terrasses
En montrant son cul, ses fesses et ses jambasses


Refrain

Quand la boiteuse vient à Pézénas (bis)
C'est pour se confesser au curé de Conas (bis)
Et elle s'en va, le long de la 113
Tortillant du cul, des fesses de la prothèse

Refrain


**********************************************************************


ALLEZ LE STADE

Quand le virage se met à chanter
C'est tout le stade qui va s'enflammer
Allez, allez, allez, allez, allez, allez, le stade, allez
Et quand l'arbitre se met à siffler
Oui c'est la fête qui va commencer
Allez, allez, allez, allez, allez, allez, le stade, allez

Quand tout le stade se met à chanter
Ce soir on vous met
Ce soir on vous met le feu
Ce soir on vous met
Ce soir on vous met le feu
Ce soir on vous met
Ce soir on vous met le feu
Lalalala…

Quand le virage se met à siffler
C'est tout le stade qui va s'emballer
Allez, allez, allez, allez, allez, allez, le stade, allez
Un gars se lève et par dizaine de milliers
C'est une ola qui va s'envoler
On va gagner, on va gagner, on va gagner
Allez, allez, allez, allez, allez, allez, le stade, allez

Ce soir on vous met
Ce soir on vous met le feu
Ce soir on vous met
Ce soir on vous met le feu
Ce soir on vous met
Ce soir on vous met le feu
Lalalala…

Quand le virage se met à chanter
C'est tout le stade qui va s'enflammer
Allez, allez, allez, allez, allez, allez, le stade, allez
Et quand l'arbitre se met à siffler
Oui c'est la fête qui va commencer
Allez, allez, allez, allez, allez, allez, le stade, allez
!!!


*****************************************************************************

LES MONTAGNARDS


Montagnes Pyrénées
Vous êtes mes amours
Cabanes fortunées
Vous me plairez toujours
Rien n'est si beau que ma patrie
Rien ne plaît tant à mon amie
Ô montagnards, ô montagnards
Chantez en choeur, chantez en choeur
De mon pays, de mon pays
La paix et le bonheur
Ah !

(Refrain)
Halte là ! Halte là ! Halte là !
Les montagnards, les montagnards
Halte là ! Halte là ! Halte là !
Les montagnards, les montagnards
Les montagnards sont là !

Laisse là tes montagnes
Disait un étranger
Suis-moi dans mes campagnes
Viens, ne sois plus berger
Jamais, jamais, quelle folie !
Je suis heureux dans cette vie
J'ai ma ceinture, j'ai ma ceinture
Et mon béret, et mon béret
Mes chants joyeux, mes chants joyeux
Ma mie et mon chalet...

*****************************
UN ÉLÉPHANT

Un éléphant qui se baladait...
Tout doucement, dans la forêt !
Il portait sur son dos-os !
Un petit perroquet-et !
Qui s'appelait Jacko !
Et qui buvait du lait !

An alapha qua sa balada...
Ta daçama da la fara !
Al parta sar sa da-a !
An patat parraqua-a !
Qua s'appala Jacqua !
A qua bava da la !!

Avec E ensuite...
I, O, U ..... ;-)